Menu

Histoire de la bouteille de vin en verre

zzysh-vin-guide-utilisation

La bouteille de vin est loin d’être un simple objet usuel. On doit sa forme et ses caractéristiques à l’évolution de l’art de la dégustation du vin. Son histoire est donc étroitement liée à celle du Vin et de sa consommation par l’Homme. Comment et pourquoi avons-nous abandonné les ancêtres de la bouteille (cruches, jarres et amphores) pour ce contenant en verre désormais utilisé dans le monde entier ?

Origines de la bouteille de vin en quelques dates

 

Du paléolithique au XVIIème siècle, les contenants pour le vin sont principalement des poteries fabriquées avec de la terre, puis en céramique. Généralement volumineuses, les jarres et les amphores sont peu adaptées au service du vin. On trouve d’ores et déjà des contenants en verre, mais dans de très petits formats – type flacon  ou petites carafes. Cependant ces petits contenants sont réservés au service du vin, entre le fût et la table.

C’est à Sir Kenelm Digby (1603-1665), un philosophe anglais propriétaire d’une verrerie, que l’on doit l’invention de la première bouteille de vin en verre, en 1634. La forme est, à peu de choses près, la forme moderne que nous connaissons, avec un goulot ourlé. Cette bouteille est alors fabriquée, en Angleterre, dans des fours à charbon et son verre est plutôt noir.

En France, l’industrie va elle aussi se mettre à produire des bouteilles de vin en verre. Pierre Mitchell (1687-1740), un industriel bordelais charpentier de barriques, fonde en 1723 la verrerie Mitchell, qui sera pendant longtemps la plus grosse unité de production de bouteilles en verre. On doit à Pierre Mitchell la création de nombreuses formes de bouteilles originales, dont la Bordelaise (bouteille typique utilisée dans le bordelais, toujours utilisée aujourd’hui à l’identique). La verrerie Mitchell sera d’ailleurs promue manufacture royale et rebaptisée Verrerie Royale de Bordeaux, en 1738.

 

ACHETER ZZYSH®

La bouteille, un contenant pour le vin, mais pas seulement…

Un contenant pratique pour le stockage, le transport et le service

Certes, la bouteille est avant tout un contenant pour le vin. Mais elle est loin de se limiter à cette simple fonction. En effet, la bouteille en verre permet de stocker, et surtout de transporter le vin. Ce qui, auparavant était limité aux barriques. En France, c’est sous Louis XV que le transport des vins en bouteille est autorisé. Et c’est le champagne qui sera le premier vin à sillonner les routes dans des bouteilles en verre, à partir de 1728.

Enfin, la bouteille est le premier contenant qui permet l’acheminement du vin du lieu de production jusqu’à la table, où elle permet un service facile du précieux nectar.

Une unité de mesure

Avec l’invention du système métrique en 1792, la bouteille se normalise vite ; Elle sera définitivement standardisée, en 1866, avec la création de la bouteille de 75 cl, utilisée aujourd’hui comme bouteille dans le monde entier. Un peu d’arithmétique pour comprendre pourquoi 75 cl ? C’est très simple. 6 bouteilles de 75 cl représentent une quantité totale de 4,5 litres. Or 4,5 litres correspondent à un gallon du système impérial britannique !

Aussi, 1 bouteille de 75 cl permet de remplir 6 verres à vin ou 6 flûtes à champagne. La bouteille est ainsi devenu un étalon fiable pour la commercialisation du vin.

Un outil de préservation du vin

Là où le verre et la bouteille font toute la différence, c’est sur la conservation du vin. Contrairement à la barrique qui présente un risque d’oxydation du vin lors des transports, la bouteille de vin permet de conserver le vin et de le protéger des agressions externes. Contrairement aux barriques qui laissent passer l’air et dans lesquelles le vin s’oxydait et se détériorait pendant le transport, la bouteille en verre est le premier contenant qui permet de stocker le vin en le protégeant de manière fiable contre l’oxydation. La forme de la bouteille, avec son goulot étroit, fermé par un bouchon hermétique, permet d protéger le vin contre l’oxygène. Seule une infime quantité d’air pénètre à l’intérieur et le vin peut ainsi vieillir tranquillement. Les vins blancs et rosés sont embouteillés dans des bouteilles en verre transparent, afin que nous apprécions leurs délicates teintes pastel. Les vins rouges sont protégés des rayons agressifs du soleil par un verre teinté et filtrant (qui oscille entre le vert foncé et le jaune ambré) et préserve le goût et la couleur du vin.

 

ACHETER ZZYSH®

À chaque vin sa forme de bouteille

 

Depuis son invention, la bouteille se diffuse largement au XVIIIème siècle. Si elle se standardise vite au niveau de sa contenance, sa forme est en revanche encore variable. Ainsi, chaque région va, en quelque sorte, personnaliser sa bouteille et lui donner une forme précise. Cependant, point d’anarchie dans ces variations. Chaque forme relève d’un usage bien précis.

 

La Bordelaise

C’est la bouteille la plus connue. Une bouteille cylindrique et droite. Elle est également utilisée dans d’autres régions pour d’autres vins. Par exemple, en Provence, dans le Languedoc, mais aussi en Italie, aux USA, et au Chili…

La Bourguignonne

Elle a une panse marquée mais elle reste assez haute, et élancée avec un col fin. Elle est utilisée également pour certains vins de Loire et de Savoie, et aussi pour l’embouteillage du Beaujolais. L’Italie, la Nouvelle Zélande, ou l’Afrique du Sud utilisent également la Bourguignonne.

La Flûte d’Alsace 

Fine et élancée, c’est la bouteille qui dépasse toutes les autres en hauteur. Cette forme est réglementée par décret depuis 1955. Pour qu’un vin porte l’appellation « Alsace », il doit être embouteillé dans cette bouteille.

La Rhodanienne

C’est la bouteille des Côtes du Rhône dont la mention est souvent gravée sur la bouteille. Elle est plus trapue que la bouteille Bourguignonne.

La Provençale

Aujourd’hui souvent délaissées pour la bouteille Bordelaise, les deux formes de bouteilles provençales traditionnelles sont assez originales. Deux grands crus de rosé les utilisent encore. Le Domaine d’Ott, vend son célèbre rosé dans une bouteille en forme de flûte à corset, quand le Château Minuty préfère la forme Côte de Provence.

La Ligérienne

Célèbre pour sa fleur de lys, elle ressemble à la bouteille Bourguignonne mais elle est plus fine. C’est la forme des bouteilles des vins de Loire.

Le Clavelin du Jura

C’est la bouteille du Vin Jaune. Elle est également réglementée et obligatoire pour que le vin puisse porter l’appellation « vin jaune ». Sa forme est très caractéristique et sa capacité également puisqu’elle ne fait que 62 cl au lieu de 75 l. Cliquez sur ce lien pour en apprendre plus sur le vin jaune du Jura…

 

ACHETER ZZYSH®

 

Il est intéressant de connaître les formes de bouteilles pour mieux comprendre les origines et l’histoire d’un vin. Si la bouteille par elle-même évolue peu, de nos jours, c’est le bouchon qui connaît une évolution plus importante. Depuis la fin du XXème siècle, le traditionnel bouchon de liège a ainsi été remplacé par des bouchons en matières synthétiques, mais aussi par des bouchons en verre ou par des capsules à vis. zzysh® a d’ailleurs su s’adapter à ces nouvelles tendances et propose aujourd’hui un système de préservation unique au monde, dont le bouchon s’adapte à toutes les sortes de bouteilles de vin.

 

==INSTAGRAM==