Menu

La saison des fêtes… un période qui pétille !

boire-plus-champagne-vins-pétillants-saison-fêtes

Quand les journées d’automne raccourcissent, que les températures rafraîchissent et que la nuit tombe de plus en plus tôt, la seule consolation est de voir approcher à grands pas la période des fêtes de fin d’année. Selon le pays dans lequel vous habitez, le planning des festivités est plus ou moins chargé. Quoi qu’il en soit, il faut se préparer. Décorer nos maisons, pensez aux cadeaux, anticiper les festivités… Mais surtout se réjouir, car bientôt le vin pétillant va couler à flots, pour notre plus grand plaisir.

Les fêtes, inVARIAblement liées aux bulles

 

La tradition et les us et les coutumes, nous ont habitués à assimiler automatiquement célébrations joyeuses et vins pétillants. Chaque pays possède ses bulles, Cava en Espagne, Prosecco ou Spumante en Italie, Crémant ou Champagne en France. Et, du Nord au Sud, la même propension à réserver ces bulles précieuses pour les réunions de famille, les festivités entre amis et les fêtes carillonnées. L’automne et le début de l’hiver sont les deux saisons propices à faire sauter les bouchons pour festoyer à l’unisson. Si toutes les raisons deviennent alors l’occasion d’une bonne dégustation, nous avons tous nos célébrations. Ainsi, les pays anglo-saxons célèbrent dignement Halloween, à la fin du mois d’octobre. Fête que nous célébrons de plus en plus en Europe. Ensuite, vient la fête de Thanksgiving qui marque le mois de novembre, principalement aux Etats-Unis et au Canada. Et, pour finir les agapes de Noël et du Jour de l’An, pour lesquelles sont invariablement débouchées nombre de bouteilles de vins effervescents.

 

ACHETER ZZYSH® CHAMPAGNE

Le champagne, depuis toujours lié aux célébrations

 

Si l’on cherche à comprendre pourquoi fête rime forcément avec vin qui pétille, il faut se retourner et chercher dans l’Histoire ce qui a pu créer cette association d’idées. Michel Guérin et Ophélie Neiman avaient d’ailleurs réservé aux colonnes du Monde le fruit de leurs études sur le sujet, dans deux articles parus en décembre 2015, qui s’intitulaient «Champagne et fête, toute une histoire» et «Champagne, roi du glamour et du succès». Leurs recherches nous menaient sur la route du champagne et surtout sur la trace des premiers monarques qui avaient adopté le champagne.

Ainsi : «Avant même qu’il ne bulle, il est le favori de la cour, et ce depuis des siècles : Clovis est baptisé à Reims, et déjà les vins de la région servent à faire la fête.» Le champagne a donc toujours été une boisson de rois…

Le champagne voit sa commercialisation commencer vers la fin du règne de Louis XIV. La maison Ruinart est fondée en 1729, suivie de près par Don Pérignon. Dès lors, le champagne est prisé des gens de la cour. Avec « sa production limitée et son prix très élevé, c’est déjà un produit de luxe, accessible seulement aux cours royales et aux princesses ». Plus tard les milieux artistiques s’en emparent. Puis vient l’ère de la démocratisation du champagne avec des assemblages proposés à des prix beaucoup moins élevés. Le grand public continue de considérer le champagne comme un produit d’exception qui ne peut être débouché que pour célébrer une joie, une victoire, ou marquer une date d’une pierre blanche. Au XXIème siècle, l’ère bling-bling des chanteurs et du show business continue de véhiculer cette image de luxe inaccessible. D’ailleurs, à ce jour, les ventes dans le monde ne cessent d’exploser.

 

ACHETER ZZYSH® CHAMPAGNE

Un luxe éphémère qu’il faut préserver

 

Ce précieux breuvage a pour particularité de ne pas pouvoir se conserver. Une fois que le bouchon a sauté, le dioxyde de carbone contenu jusqu’alors à l’état liquide dans le vin, passe à l’état gazeux et les bulles vives et aromatiques se forment. Elles remontent alors pour venir exploser dans des pétillements joyeux. Elles chatouillent nos oreilles et titillent nos papilles gustatives. Mais, malheureusement cette joyeuse ritournelle n’a qu’un temps et le gaz s’échappe très rapidement du vin pétillant entamé. À défaut de système permettant de conserver le champagne, les experts nous conseillent d’ailleurs de terminer la bouteille dans la foulée.

Aujourd’hui, grâce à zzysh®, la révolution est en marche.

Ce système innovant a été conçu en Suisse et il vient bousculer notre façon de consommer du champagne et du vin pétillant. C’est le pionnier en matière de conservation des vins pétillants et il s’adresse autant aux professionnels, qu’au grand public. Son bouchon a été étudié pour fermer hermétiquement la bouteille entamée. Le procédé zzysh® s’appuie ensuite sur la diffusion d’un mélange de dioxyde de carbone et d’argon permettant de conserver le gaz dans le vin effervescent et de lutter contre l’oxydation du vin. Ce qui paraissait hier inconcevable est aujourd’hui possible. Avec zzysh®, ouvrez votre champagne préféré et conservez-le pendant plusieurs semaines, sans aucune perte de goût ni d’effervescence.

 

ACHETER ZZYSH® CHAMPAGNE

Offrez-vous les services de zzysh® pour les fêtes de cette fin d’année… C’est également un cadeau tout trouvé pour les amoureux du vin que vous connaissez !

 

 

 

==INSTAGRAM==